Taille police

SCREEN

Profil

Cpanel

Un colley au hasard...

ginger-27-5-12-4.jpg

Myélopathie dégénérative

 
Contre la DM, nous nous engageons :
  • A ne produire aucun chien DM(-/-).
  • A dépister tous nos reproducteurs.
  • A publier le statut de nos chiens.

 Et vous, que comptez vous faire...?

Nos amis...

Le colley que nous aimons...

Dix ans après la perte de notre première chienne colley, et plus libre professionnellement, nous avons décidé en 2006 de reprendre notre vieux projet d'élever des colleys. Notre affixe "of Cairngorms" nous a été concédé en 1982... mais jusqu'à 2011 aucun colley n'a porté cet affixe !

Quand nous avons acquis Brume chez nos amis Alain et Martine CAMENSULI (Elevage de Sandyclair), le colley avait bien changé. Nous avons repris le chemin des expositions, et cette impression s'est confirmée. Les sujets présentés me semblaient plus petits avec des fourrures opulentes. Leur tête n'était plus la tête longue en coin tronqué si caractéristique du colley que nous avions jadis connu, mais plutôt une "tête de nounours" avec des petits yeux et des oreilles moins dressées, (nous nous battions avant pour limiter les oreilles droites...!).

J'ai également remarqué que les constructions et angulations étaient souvent moins flatteuses. Les cous étaient courts non plus longs et arqués, les épaules droites et les hanches de même. Les chiens semblaient ainsi moins longs qu'avant. Eirinn, notre deuxième chienne, présente ainsi des angulations arrières trop droites.

Bien sur, il ne faut pas trop généraliser, et beaucoup de très beaux colleys sont présentés en exposition sur les rings de France. Mais, il est trop rare de voir toutes les qualités de constructions réunies chez un même chien.

On voit aussi, malheureusement, des chiens caricaturaux, qui pour moi constituent un hyper-type qui s'écartent du standard de la race. Cela est le fait de l'insidieuse habitude de privilégier des chiens ayant :

  • un type de tête particulier (tête courte, stop hyper prononcé, yeux trop petits, et oreilles trop lourdes, crâne rond),
  • un corps de construction moyenne, court mais recouvert d'une fourrure excessive qui masque ces défauts.
  • une taille plutôt vers le bas du standard, un fouet court.
  • enfin le tempérament semble moins enjoué, plus timide quand ce n'est pas peureux...
Voici deux silhouettes de colleys issues de deux photos prises par mes soins. Elles illustrent mon propos :
  • Le chien de gauche est un jeune sujet de moins d'un an, issu d'excellentes lignées françaises. Il est recouvert d'une fourrure exagérée qui masque son corps. Contrairement à ce qu'on pourrait croire il n'est pas obèse. Il manque d'encolure. Sa tête est trop courte et son stop considérable. Ses angulations arrières sont complètement droites. il représente l'archétype de l'hyper-type que je dénonce !
  • Le chien de droite est un sujet du même âge. Il présente un fourrure conforme (le poils épouse les contours du chien), son encolure est superbe. Sa tête a bien la forme d'un coin tronqué et le stop est léger mais bien perceptible; Ses angulations arrières sont parfaites (la verticale tirée de la base de la queue passe en avant des canons); Il représente le chien que nous aimons !
Les photos ci-dessous montrent les types de tête :
A gauche le type actuel le plus rencontré. La tête est courte et le stop très prononcé. Le tête semble composée de deux morceaux : le crâne et le museau (two pieces head, disent les anglais).
A droite, la tête est longue, le stop est léger mais bien présent, la tête est en forme de coin tronqué en une seule pièce (même si la gueule ouverte masque cet aspect..) CECI EST UNE TÊTE CONFORME AU STANDARD.
Colley moderne Colley classique

 

Réflexions de Mia Ejerstad après la Mondiale 2013 à Budapest (trad. Cosmin Popa) 

De retour du World Dog Show à Budapest je me sens obligée de noter mes impressions concernant le colley, ma race de coeur, que j’ai élevé et que je suis depuis plus de 40 ans. Ayant participé à ce Championnat du Monde et à d’autres expositions en Europe, j’ai l’impression que le colley a atteint un NIVEAU DEPLORABLE avec une majorité de chiens si incorrects et si fragiles au niveau du tempérament qu'ils sont presque incapables de faire le tour du ring - même en classe champion, censée présenter une qualité supérieure! J’ai élevé des colleys pendant 30 ans, avec un succès mondial, j’ai sorti des colleys en expositions pendant 40 ans et j’ai montré d’autres races également, en tant que handleuse professionnelle, ces 25 dernières années - et je dois dire que le colley à poils longs est aujourd’hui probablement la RACE QUI A LE MOUVEMENT LE MOINS CORRECT dans tout le royaume canin. Cela me fait mal de devoir dire que nous sommes aujourd’hui face à des rings de colleys remplis de sujets qui sont si incorrects qu’ils devraient être considérés comme des handicapés.

Comment est-il possible qu’autant d’éleveurs et de juges soient si peu désireux de reconnaître l’état désastreux de la race et comment est-il possible qu’ils continuent d’élever et de récompenser des chiens qui sont clairement structurellement incorrects et qui ont un tempérament si fragile? Les jugements semblent d’ailleurs être basés davantage sur des amitiés et des échanges de faveur que sur une vraie évaluation du chien. Si nous avons tous, et je peux le concevoir, nos propres avis et nos priorités dans l’élevage ou dans nos jugements, il est tout de même IRRESPONSABLE D’IGNORER LA NECESSITE D’UNE STRUCTURE DE BASE ET D’UN ENSEMBLE CORRECTS. Rien ne nous dit que ces éléments ne peuvent pas aller de pair avec une tête et une expression de qualité. On ne peut pas se servir de l’excuse selon laquelle le colley est un chien «de tête», car il y a de nombreuses autres races considérées comme telles, mais on réussit encore à y identifier des spécimens ayant une bonne structure et un bon tempérament. Heureusement qu’il y a encore quelques éleveurs qui essaient de produire des colleys corrects qui correspondent au type requis - mais il est regrettable que la majorité des éleveurs de colleys ne souhaitent pas acquérir une véritable connaissance du standard de la race et d’apprendre ce que signifient anatomie et structure - et pour qui le tempérament et le caractère de la race semblent être la dernière des priorités!

Notre visite à Wicani (oct 2011)Aussi pour constituer la suite de notre petite élevage, nous sommes nous tournés vers l'étranger. Notre "carrière d'éleveur" sera courte (j'ai 57 ans !) aussi nous n'avons aucune autre ambition que produire des chiens en bonne santé, physique et mentale, conformes à l'idée que nous nous faisons du standard du colleys à poils long (qui diffère quelque peu de la moyenne actuelle).
Nous avons eu la chance de connaitre Angela Harvey (Wicani collies), éleveuse de colleys depuis trente ans en Angleterre (East Yorkshire), grâce à l'internet qui permet de réduire les distances pour les contact. Nous lui avons rendu visite une première fois en octobre 2011. Elle commençait son nouveaux programme d'élevage audacieux, en infusant du sang de collies canadien (Glasgowhill) et américain (Van-M) dans ses lignées anglaises (Karava, Corydon et Wicani). Nous avons vu les premiers colleys issus de ces croisements et cela nous a conquis. Trois chiens nous ont marqués particulièrement : les mâles Epic et Jarvis et la femelle Bridey, tous associant 50% de sang "américain" à 50% de sang anglais.

Outre ces caractéristiques morphologiques, Angela prête une grande attention à limiter la consanguinité et les porteurs d'affections génétiques fréquentes chez le colley : sensibilité médicamenteuse, anomalie de l'œil du colley, myélopathie dégénérative.

Nous avons donc décidé de coopérer à ces projets, certes audacieux, mais innovants et si prometteurs ! Ainsi Noble (Wicani Noble Allegiance) né le 1/11/2011 a-t-il rejoint Cairngorms en février 2012 pour devenir notre futur étalon fondateur, suivi en juin 2012 de Charms (Wicani Breathless Charms).

Construction du collie (photo C. Penverne)

 (Photo Christiane Penverne)

Qui est là ?

Nous avons 78 invités et aucun membre en ligne

Nos N° officiels

 Les Colleys de Cairngorms
SIRET 529 828 931 00012
TVA FR 88 529828931
Certificat de Capacité N° 56-296
N°Eleveur SCC : 560442
Affixe FCI N° 35857 (22/02/1982)
Membre du Club des Amis du Colley
Tel : (33) 02 97 650 650
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Accueil Le colley Nos idées sur le colley...